J’ai descendu dans mon jardin (bis)
Pour y cueillir du romarin.
Gentil coq’licot, Mesdames.
Gentil coq’licot nouveau.

Pour y cueillir du romarin (bis)
J’n’en avais pas cueilli trois brins :
Gentil coq’licot, Mesdames.
Gentil coq’licot nouveau.

J’n’en avais pas cueilli trois brins, (bis)
Qu’un rossignol vint sur ma main :
Gentil coq’licot, Mesdames.
Gentil coq’licot nouveau.

Qu’un rossignol vint sur ma main, (bis)

Gentil coq’licot, Mesdames.
Gentil coq’licot nouveau

(voir et entendre la chanson complète : https://youtu.be/0O_7Po0F3q8 )

C'était raté, tant pour le romarin que pour le rossignol, et je n'y ai trouvé qu'un mignon pingouin en peluche,  posé tout près de pauvres petits crocus tout fermés qui se demandaient pourquoi ils étaient sortis du sol si c'était pour trouver un univers tout blanc et tout froid.

Joyeuses Pâques malgré tout :-)

IMG_2337-1

Si vous ne connaissez pas l'origine de cette comptine "Gentil coquelicot Mesdames", je vous invite à lire cet article qui vous expliquera tout, sur son origine, et sa symbolique : https://www.cairn.info/revue-sigila-2012-1-page-81.htm

 

Passez un bon dimanche de Pâques, malgré son caractère inhabituel :-)

♥♥♥