ScreenShot00021

Condoléances aux victimes de la folie humaine dans Nice

mais qu' "ils" sachent qu' "ils" ne gagneront pas la guerre :

on pleure, mais on reste debout.

 

 Par contre : honte aux opportunistes profiteurs et braillards qui critiquent les décisions gouvernementales et démolissent un peu plus le moral et l'unité des français ... jamais je ne voterai pour un homme politique ou une femme politique qui critique son pays en temps de guerre, au moment où l'union nationale est plus que jamais indispensable ; ces hommes (et femme) devraient avoir honte d'eux.

 Amicalement,

Guyloup ♥